Mettez votre smartphone en mode portrait
pour afficher correctement notre site Web, merci !

Rencontres en Forêt de Saint-Germain-en-Laye

A la rencontre des gens qui peuplent la forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye. Le projet a pour ambition de photographier le rapport de l’homme à la forêt en début de ces années de crise. La forêt proche devient-elle un lieu de refuge et d’apaisement ? Portraits.

Rencontres En Foret De Saint Germain Banner

Je suis allé à la rencontre des promeneurs de la forêt domaniale de Saint-Germain en hiver et printemps.
Mon projet a pour ambition de photographier le rapport de l’homme à la forêt au cours de la première année de crise sanitaire.

L’exposition photo “Rencontres en Forêt” est à découvrir du 23 avril au 30 août 2022  sur les grilles du Pavillon Royal de la Muette, en pleine forêt.

Avec le soutien de l’Office national des forêts et du Pavillon Royal de la Muette.

2020, l’année des confinements.

Les murs de nos foyers nous enferment. Quand ils nous libèrent enfin, nous envahissons les rues, les quais, les parcs, les bois. C’est comme respirer à nouveau. Voir des canards s’ébrouer, sentir de la menthe poivrée, toucher un chêne-rouvre n’a plus la légèreté d’autrefois.

Sensibilité décuplée du prisonnier qui retrouve soudain le monde du dehors avec des yeux neufs, émerveillés. La nature, la liberté, la vie prennent une autre saveur quand on les découvre fragiles.

Dans les Yvelines, la forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye se peuple de visiteurs, habitués, occasionnels, nouveaux, issus des communes voisines, de Paris et d’ailleurs. On accourt en famille, entre amis, avec son chien, à vélo ou à pied dans la forêt, ses sentiers boisés, ses parcs forestiers ou l’étang du Corra.

Voici une photographie du rapport de l’homme à la forêt en cette année historique de crise, instantanés d’instants qui ne se reproduiront pas : les toutes premières fois de français après un confinement, reprenant goût à la nature, à la liberté, à la vie.

CONCRÈTEMENT : un travail photographique par Marc Chesneau sur une année, au rythme des saisons pour rencontrer les gens de la forêt à travers des portraits ambiancés.
Une vision poétique avec des textes originaux de l’auteur Marco Hukenzie.

La presse en parle ici
et plus récemment ici

Retrouvez une interview chez Fujifilm France où je parle de ce projet :

Avec le soutien de